Devenir freelance : Le mode d’emploi

Devenir freelance : Le mode d’emploi

Se lancer à son compte a le vent en poupe. Chaque année, le nombre d’indépendants augmente d’environ 19%.  La crise du Covid-19 a été également l’occasion pour nombre d’employés de reconsidérer leur statut professionnel, et d’envisager de devenir indépendant. Selon une enquête menée par Malt et Drag’n Survey, 43% des actifs sondés y pensent. Vous faites partie de celles et ceux qui souhaitent franchir le pas, mais vous vous posez des questions ? Nous allons essayer d’y répondre

Être indépendant, est-ce fait pour vous ?

Être indépendant demande une grande discipline. Beaucoup de gens rêvent de devenir freelance et de quitter le salariat mais ne se rendent pas compte de la réalité de ce statut. Si vous souhaitez devenir indépendant posez-vous ces questions :

Êtes-vous organisé ?

Devenir freelance permet des horaires plus flexibles. Cependant, bien que vous ne deviez plus rendre compte à un supérieur vous devez rendre compte à votre client qui attendra des résultats. La meilleure façon de tenir vos engagements est de vous organiser afin de tenir les délais. Aussi, ne laissez pas vos clients prendre tout votre temps. Réservez des créneaux dédiés à la gestion de votre entreprise, car un planning rempli de missions client freinera votre développement.

Savez-vous vendre et vous vendre ?

Un indépendant doit pouvoir définir son tarif, définir ses éléments de négociation, tout en allant chercher de nouvelles missions. Sélectionnez les canaux qui vous semblent être les plus pertinents, comme par exemple :

- Inscrivez-vous sur les plates-formes comme Malt, qui permettent de mettre en avant votre profil et d’être sollicité pour des missions.

- Soignez votre profil LinkedIn, et testez la prospection digitale automatisée sur ce réseau (lien vers notre service).

- Créez votre site web, même un simple site one-page, qui présente votre produit ou votre service.

Êtes-vous un gestionnaire ?

Devenir son propre patron implique aussi de devoir réaliser des tâches administratives ainsi que de suivre sa comptabilité. Suivant votre statut, vous devrez présenter à l’administration française une comptabilité allégée ou bien un bilan ainsi qu’un compte de résultats.

Quel statut choisir ?

Devenir freelance implique de choisir un statut, vous devez choisir celui qui correspond le plus à votre situation et vos envies. Nous allons brièvement vous présenter les statuts les plus utilisés par les indépendants.

L’autoentreprise :

-Permet de disposer d’une comptabilité simplifiée par la tenue d’un livre de recettes / dépenses

-Chiffre d’affaires limité à 72.600€

L’EURL

-Mise en place plus compliquée qu’un statut d’auto entrepreneur

- Imposition à l’impôt sur les revenus ou sur les sociétés

- Affilié au régime social des travailleurs indépendants

- Absence d’édition de bulletins de salaire si dirigeant salarié

- dividendes soumis aux cotisations sociales (17,2%)

L’EIRL

-Protection de vos biens personnels en cas de difficultés financières

-Formalités simplifiées

- Imposition à l’impôt sur le revenu ou à l’impôt sur les sociétés

- Affilié au régime social des travailleurs indépendants

LA SASU

-Mise en place plus compliquée

-Imposition à l’impôt sur les sociétés, imposition à l’impôt sur le revenu possible pendant cinq exercices

- Affilié au régime général si dirigeant salarié

- Édition de bulletins de salaire si dirigeant salarié

Trouver vos premiers clients

Une fois votre entreprise créée, vous êtes dans le grand bain ! Vous vous demandez surement comment trouver vos premiers clients. Quelle posture avoir ? Quel canal utiliser ? Comment structurer mon discours ?

Regardez en replay notre webinar en partenariat avec Social Declik, dédié à la prospection pour les freelances.

Partagez cet article

Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur facebook
Partager sur email

à lire aussi sur notre blog...

Vous souhaitez être rappelé ?