Start-up : l’entreprise pas comme les autres ?

Start-up : l’entreprise pas comme les autres ?

Phénomène apparu aux États-Unis dans les années 1920, la start-up (ellipse de startup company) signifie littéralement « société qui démarre ».  Associée à une notion d’expérimentation d’une nouvelle activité, la start-up est donc une entreprise en phase de démarrage. Sa naissance s’explique par le lancement d’un projet au cœur d’un marché innovant.

Depuis l’apparition de ce concept, l’association d’une start-up avec une entreprise est souvent évoquée. Bien qu’une start-up représente le démarrage d’une entreprise, elle est amenée à grandir. Dans cet article, nous relevons les grandes différences qui existent entre une firme classique et une start-up lors de leurs implantations sur le marché.

Le business model d’une start-up est basé sur l’innovation

L’organisation d’une entreprise classique est construite sur l’exécution et l’optimisation d’un modèle économique efficace. En effet, l’entreprise connaît son marché et l’environnement dans lequel elle va évoluer. Détentrice d’une casquette d’experte et spécialiste dans son domaine via les produits et/ou services qu’elle propose, elle se lance avec des bases solides. Mature, elle connaît parfaitement la valeur ajoutée qu’elle apporte. L’entreprise classique a en amont identifié les étapes qu’elle doit suivre pour lui assurer un bon fonctionnement.

À l’inverse, la start-up ne dispose pas de business model stable. De fait, son objectif est de trouver un modèle, elle se différencie donc par son critère d’innovation. La start-up se doit d’apporter une nouvelle idée et de se positionner sur un marché porteur innovant. L’enjeu premier est de perturber la société actuelle en apportant une valeur ajoutée inexistante jusqu’à présent. La start-up va donc casser les codes afin de proposer des solutions nouvelles, des solutions innovantes. Son succès et sa singularité se caractérisent par ses idées, ses produits ou ses services.

La start-up est une phase, elle a vocation à grandir

Une start-up n’a pas vocation à exister pour toujours. Et non, spoiler alert : elle se doit de grandir. Être start-up n’est finalement qu’une étape temporaire sur le chemin du développement. Son principal enjeu est de croitre le plus rapidement possible pour ainsi devenir une entreprise. Pendant la durée de ce processus de croissance, deux cas de figures peuvent s’opérer :

  • Le premier est l’échec. Trop de start-ups se créer sur une représentation idéale d’un projet et malheureusement, beaucoup d’entre elles échouent. Une des causes principales ? Elles prennent conscience qu’elles évoluent sur un marché non porteur dû à une mauvaise étude des cibles et de leurs besoins. Dans ce cas, l’offre ne rencontre pas la demande.
  • Le second est le succès. Un succès qui se traduit par une levée de fonds, elle-même justifiée par le positionnement de leader de la start-up sur le marché où elle opère. (Téléchargez notre infographie sur le cycle de vie d'une startup !)

Tout autrement, bien qu’une entreprise classique ait la possibilité de croître, ce processus n’est pas son objectif premier. Elle se focalise principalement sur la génération d’un maximum de profits pour équilibrer ses coûts et apporter une rémunération à ses actionnaires.

Start-up : source d’évolutions professionnelles

Lorsque l’on travaille dans une start-up, rien n’est gravé dans le marbre. Évoluer professionnellement au sein de ce type d’entité c’est apprendre en permanence à se construire, se découvrir et surtout à tester sans avoir peur d’échouer. C’est pourquoi, il est important de se remettre continuellement en question. La start-up est un environnement en construction où il faut parfois faire face à des évolutions professionnelles. D’ailleurs, la nature des postes et missions évoluent très régulièrement. Nous vous l’accordons, grandir dans un environnement de travail de ce type n’est pas adapté à tout le monde. En revanche, il est souvent plus fréquent de constater un alignement des objectifs individuels et des objectifs de l’entité dans une start-up plutôt qu’une firme classique.

Au contraire d’une start-up, l’entreprise classique propose à ses employés d’évoluer dans un environnement de travail où le fonctionnement est défini de manière claire et précise. Tout comme la stratégie finale de l’entité. Du fait de la vision lointaine, les employés sont au courant plus facilement et rapidement de l’évolution économique de l’entreprise dans laquelle ils travaillent.

La start-up offre un recrutement basé sur l’innovation

Tout comme la nature de son business model, la start-up innove continuellement dans sa manière de recruter. Quand beaucoup d’entreprises suivent un processus de recrutement traditionnel, la start-up n’hésite pas à casser les codes en proposant des méthodes qui sortent de l’ordinaire : recrutement sans CV, campagnes de communication décalées, tests de personnalité… En plus de l’expérience professionnelle d’un candidat, la start-up va également s’appuyer sur ses valeurs, ses motivations et son envie de participer au projet.

Un des autres facteurs d’innovation actuellement en vogue chez les start-ups est l’externalisation commerciale. Saviez-vous qu’il faut 18 mois pour que votre force commerciale soit rentable ? Quand un grand nombre de firme classique s’attache à recruter et former une équipe commerciale, d’autres entités s’intéressent à externaliser. En réalité, leur objectif premier est de disposer d’une équipe experte rapidement. Faire appel à un prestataire qualifié sur une période donnée permet d’optimiser grandement ses coûts et de gagner du temps pour se recentrer sur son cœur de métier.

Vous l’avez compris, la principale différence entre une start-up et une entreprise classique est la marge d’innovation. Afin d’afficher un réel succès dès le lancement de son entité, la start-up se doit de se démarquer pour réussir. Le fondement et les objectifs dédiés au lancement de chacune sont donc différents. Quand l’une a pour vocation de continuellement exécuter et optimiser un même business model, l’autre a comme enjeu de découvrir le sien au fur et à mesure de son évolution.

Besoin d’accompagnement pour lancer votre projet ?

Partagez cet article

Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur facebook
Partager sur email

à lire aussi sur notre blog...

Vous souhaitez être rappelé ?